Nous condamnons le cambriolage de la résidence du président de l’Association guatémaltèque de juges pour l’intégrité et juge guatémaltèque, Haroldo Vásquez

Nous condamnons le cambriolage de la résidence du président de l’Association guatémaltèque de juges pour l’intégrité et juge guatémaltèque, Haroldo Vásquez

La résidence du juge Haroldo Vásquez a été cambriolée par trois personnes armées l’après-midi du 3 décembre. En inspectant la maison, il était visible que les assaillants avaient fouillé tous les tiroirs et armoires, mais ils n’ont emporté que deux articles de valeur : un téléviseur et un lecteur de DVD, ceci alors qu’il y plusieurs autres articles de valeurs dans la maison.

Bien que les motifs du cambriolage soient toujours inconnus, toute attaque contre un opérateur de justice est une cause de préoccupation.

Nous n’écartons pas qu’il se soit agi d’un acte d’intimidation à l’encontre d’Haroldo Vásquez du fait de son travail réalisé en défense de l’indépendance judiciaire comme président de l’Association guatémaltèque de juges pour l’intégrité. Ceci advient dans un contexte de hausse des attaques contre des avocats et opérateurs de justice qui travaillent en défense de l’Etat de droit et veillant à une justice indépendante.

Les organisations signataires exhortent les autorités étatiques et la CICIG à enquêter et sanctionner les personnes responsables de ce possible acte d’intimidation à l’encontre d’Haroldo Vásquez : tout Etat démocratique doit assurer les conditions nécessaires pour que les défenseurs et défenseures de l’Etat de droit puisse réaliser leur travail en totale liberté et sécurité.

8 décembre 2016

Impunity Watch - Commission internationale de juristes (CIJ) - Association d’avocats et notaires mayas du Guatemala Nim Ajpu - Association costaricaine de la magistrature (ACOJUD)

PNG - 259.1 ko
Communiqué original

Navigation

AgendaTous les événements

novembre 2017 :

Rien pour ce mois

octobre 2017 | décembre 2017