Agathe, 24 ans, accompagnatrice en Ixcán

C’est d’abord par le PAQG*, alors que j’étudiais à Montréal, que j’ai découvert l’histoire du Guatemala et le sens de l’accompagnement international. A défaut de pouvoir partir, je me suis plongée dans l’étude de ce pays mal connu, sidérée par ma propre ignorance et plus généralement celle du reste du monde, de son passé pourtant si lourd. Alors, quand l’occasion s’est représentée 3 ans plus tard de partir à mon tour en bénéficiant du Service volontaire européen (SVE), je me suis jetée dessus.

JPEG - 1.5 Mo
En el picop

Me voilà sept mois plus tard, accompagnatrice en Ixcán, une région qui m’a définitivement séduite. Bien que mes débuts aient été un peu difficiles, j’ai eu la chance d’apprendre à connaître la région avec la meilleure binôme dont je pouvais rêver, qui s’était fixé pour objectif de me transmettre son amour pour l’Ixcán. C’est pari réussi ! Durant ces sept mois sur le terrain j’ai suivi et complètement partagé la lutte des communautés contre le projet de construction du barrage hydroélectrique Xalalá, qui menace leurs terres et donc leur survie.

Je suis admirative du combat mené par ces femmes et ces hommes pour la vie. Les ressources intellectuelles et l’incroyable solidarité dont ils font preuve pour la préservation de leurs « terres ancestrales », leur ont permis de gagner de belles batailles contre les géants auxquels ils doivent faire face. Mais la guerre pour l’énergie est malheureusement loin d’être terminée au Guatemala et il leur faudra encore beaucoup de courage et de force pour résister à cette (nouvelle) invasion. L’Ixcán c’est aussi une terre de lutte pour la justice et la reconnaissance des crimes du passé. Par l’accompagnement des témoins et membres de l’AJR (Association pour la justice et la réconciliation), j’ai eu la chance de pouvoir écouter les témoignages et apprendre de l’histoire du Guatemala directement de la bouche des victimes du conflit. Ces moments ont été aussi riches que chargés en émotion. Je finirai les 3 derniers mois de ma mission au sein de l’équipe mobile à la capitale, au sein de laquelle je suis convaincue de faire encore de très belles connaissances et découvertes. De toutes ces expériences, je retiendrai que l’accompagnement international est une grande leçon de vie, d’humilité et une sacrée source d’inspiration et de motivation pour un parcours solidaire et professionnel qui ne fait que commencer !

*Le Projet Accompagnement Québec-Guatemala est le comité québécois faisant partie du projet ACOGUATE. http://www.paqg.org/

Navigation

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017