Candidats à magistrature signalés suite à leurs agissements dans le cas Ríos Montt

A la fin août, la Convergence pour les Droits Humains (CDH)(1) a annoncé qu’elle présenterait des objections à la Commission de postulation [commission chargée d’élire] des magistrats de la Cour d’Appel à l’encontre des candidatures des juristes dont la participation au procès pour génocide contre l’ex-chef d’État Efraín Ríos Montt ne serait pas conforme au Droit.

Dans le processus d’élections de hauts fonctionnaires qui a eu lieu cette année dans le secteur judiciaire, la CDH s’était également manifestée, notamment lors de l’éviction de l’ex-Procureure Générale, Claudia Paz Y Paz, de la liste finale des candidats à la nomination présidentielle.

Début août, cette coalition a également gagné un recours contre l’outil de « table de graduation »(2) que les commissions utilisent pour noter les candidats et qui permet de mener à la ligne d’arrivée les professionnels les plus corrompus ou enclins au secteur oligarquico-militaire.

1. Coalition regroupant une dizaine d’organisations de défense des droits humains.
2. « Tabla de gradación de postuladora para CSJ también queda anulada », El Periódico, 12/08/2014.

Navigation

AgendaTous les événements

juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017