Visite de réseaux européens et internationaux dans les communautés affectées par le projet Xalala

Fian Internacional, CIFCA, CIDSE, Aprodev, Vía Campesina, Rel-Uita et Habitat Internacional Coalition América-Latina ont réalisé une mission internationale de suivi sur le droit à l’alimentation et les attaques aux défenseur-es des droits humains au Guatemala, du 21 novembre au 3 décembre. La mission s’est réunie avec des défenseur-es puis a visité des cas spécifiques avant de rencontrer des institutions de l’État et diplomatiques.

Les 27 et 28 novembre, la mission visitait les communautés de Copala et Xalalá en Ixcán, où se sont exprimés les représentants d’une douzaine de communautés qui seraient affectées par la construction du barrage hydroélectrique Xalalá.

Un groupe de femmes exprimait son inquiétude sur les possibles impacts du barrage sur l’accès à l’eau, mais aussi à une alimentation saine et aux plantes médicinales traditionnelles, du fait de l’inondation des terres arables. « Où nous serons transférées [en cas d’expulsion] ? Nous ne pouvons pas vivre en l’air ! », s’exprimaient-elles.

Les autorités locales expliquaient, d’autre part, à la délégation, les intentions de l’Institut National d’Electrification (INDE) de diviser les communautés en cooptant des leaders locaux, et en les privant de l’information et violant leur droit à la consultation : « En tant qu’autorité nous ne voulons pas l’entrée forcée des projets. »

Enfin, un dernier groupe focalisait sur les risques directs auxquels les communautaires sont exposés du fait de leur lutte contre le projet Xalalá. Un des membres de l’organisation ACODET expliquait : « en assumant la responsabilité de défenseur-es des droits humains, nous savons que nous risquons notre vie pour défendre notre terre. Nous sommes défenseur-es de la vie ».

Navigation

AgendaTous les événements

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017