Vol de données au siège de l’Association pour le Progrès des Sciences Sociales (AVANCSO)

Dans la nuit du 17 janvier, des individus non identifiés pénètrent dans les locaux de l’association pour le progrès des sciences sociales (AVANSCO) et procèdent au vol ciblé de données (ordinateurs, cartes mémoires, disques durs, documents…) en laissant derrière eux nombre d’équipements de valeur. UDEFEGUA (protection des défenseurs des droits humains), dans son communiqué en date du 18 janvier, dénonce une nouvelle attaque évidente contre la mission sociale d’AVANSCO au Guatemala, avec l’objectif clair de s’approprier les données des enquêtes et des analyses réalisées auprès de la population.

L’infraction intervient en représailles au soutien de l’organisation à l’initiative de Loi de Développement Rural Intégral 40-84, AVANSCO subit une stratégie de criminalisation qui consiste à l’accuser de terrorisme et de « diffusion de l’idéologie communiste ». Loin d’être un événement isolé, l’association avait déjà souffert à de nombreuses reprises des méthodes de répression illégale qui s’observent dans le pays. Rappelons l’assassinat de l’anthropologue et activiste Myrna Mack Chang en 1990, et les nombreuses menaces et pressions contre les membres d’AVANSCO dans les années 2000.

UDEFEGUA réclame une enquête immédiate et impartiale afin que soient déterminées les responsabilités et identifiés les responsables matériels et intellectuels de cette nouvelle attaque, et critique l’inaction du gouvernement en matière de protection des défenseurs des droits humains.

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2017 :

Rien pour ce mois

septembre 2017 | novembre 2017