Visite au Guatemala du Rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des Défenseurs des droits de l’Homme

En janvier dernier, Michel Forst, Rapporteur spécial des Nations unies sur la situation des Défenseurs des droits de l’Homme et secrétaire général de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme, s’est rendu en Amérique centrale dans le cadre d’une consultation régionale non-officielle. Le but de cette visite était de mieux connaître la conjoncture guatémaltèque en rencontrant directement diverses organisations de défense des droits humains et du territoire. En effet, ne pouvant réaliser que deux visites officielles par an, soit huit visites pour la totalité de son mandat, il est primordial pour le Rapporteur spécial et son équipe de pouvoir préalablement se rendre compte des situations et besoins des défenseur-es à travers le monde.

JPEGLors de sa visite, Michel Forst a notamment participé au lancement de la campagne « Nous sommes défenseurs » menée par Oxfam Guatemala et dont l’objectif est de contrer l’offensive gouvernementale et médiatique actuelle visant à faire passer les défenseur-es des droits humains pour des « terroristes ». Un autre moment important de la visite fut la rencontre organisée avec de nombreuses organisations de défense des droits humains le 27 janvier 2015 à Ciudad de Guatemala, dans le but de recueillir de première main les informations et analyses des défenseur-es victimes de la répression étatique et privée. Les représentant-es des organisations présentes décidèrent de présenter cinq cas emblématiques des diverses formes prises par la répression étatique et des entreprises privées dans le pays : Barillas (Huehuetenango) et le montage judiciaire inédit contre Saúl Méndez et Rogelio Velásquez, la criminalisation des dirigeant-es de CODECA, la persécution des radios communautaires, l’expulsion violente des opposant-es au projet de centrale hydroélectrique Santa Rita à Monte Olivo et enfin la situation dans le Petén autour de la Laguna del Tigre*.

L’occasion pour Rubén Domínguez, avocat du Bufete jurídico de derechos humanos (Cabinet juridique des droits humains), récemment reçu par le Collectif Guatemala lors de la tournée européenne des défenseur-es du Petén, de rappeler le long historique de criminalisation et d’expulsions forcées dans cette région, ainsi que l’instrumentalisation par l’État guatémaltèque de la législation environnementale au service de mégaprojets et au détriment des communautés.

L’un des moments les plus forts de la réunion fut le témoignage de Carmelia Sosa Mérida, épouse de Rogelio Velásquez, l’un des dirigeants communautaires de Santa Cruz Barillas, récemment condamnés à 33 ans et 4 mois de prison pour le lynchage de deux personnes en août 2010. Tout indique que cette condamnation est le résultat d’un montage judiciaire organisé par l’entreprise Hidro Santa Cruz S.A. dont la stratégie, au niveau national, consiste à criminaliser les dirigeants des organisations sociales pour leurs actions de défense du territoire. Carmelia Sosa Mérida présenta l’impact tant psychologique qu’économique de cette condamnation sur elle et sa famille : chacun des deux condamnés a en effet une famille nombreuse et leur activité agricole représentait le seul revenu de celle-ci. L’Assemblée des peuples de Huehuetenango (ADH), qui accompagnait Carmelia Sosa Merida ce jour-là, et la Société Civile de Barillas, dont font partie Méndez et Velásquez, sont accompagnées sur le terrain par ACOGUATE.

À l’issue de cette rencontre, les organisations présentes remirent un rapport à Michel Forst présentant un panorama du contexte auquel font face les défenseur-es. Ce rapport expose également leurs demandes parmi lesquelles une réalisation d’une visite officielle des Rapporteurs spéciaux concernés (liberté d’expression, liberté d’association et de manifestation, peuples autochtones etc.), une demande d’information auprès du gouvernement guatémaltèque sur les cas présentés, ou encore la prise en compte de la situation particulière des femmes et des personnes LGBTI.■

* Ce cas a été proposé au Rapporteur Spécial par le Collectif Guatemala suite à la tournée de défenseur-es organisée en décembre 2014 en Europe, voir Solidarité Guatemala 212, janvier 2015.

Navigation

AgendaTous les événements

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018