Un Guatémaltèque primé en Suède

Article de Prensa Libre

Le Guatémaltèque Benjamín Manuel Jerónimo a obtenu en Suède, le Prix Edelstam 2014 pour son « importante contribution » à la défense des droits humains, notamment pour être parvenu à faire juger l’ancien militaire Efraín Ríos Montt, accusé de génocide à l’encontre des mayas ixils, a annoncé hier la Fondation Harald Edelstam.

JPEG - 19.6 ko
Benjamín Manuel Jerónimo, survivant du massacre de Plan de Sanchez. Photo de Prensa Libre

Le jury a notamment souligné l’infatigable travail du lauréat dans son exigence de justice pour les 256 personnes de la communauté maya achí -dont une grande partie étaient membres de sa famille- qui ont été massacrées à Plan de Sánchez, ainsi que pour les victimes d’autres cas de violations des droits humains au cours du conflit armé interne de 1960 à 1996.

« Nous ne devrions pas contempler de façon passive la dénégation de justice pour les victimes au Guatemala ou dans quelconque autre lieu », a dit Caroline Edelstam, présidente du jury pour laquelle « l’impunité n’est pas une option acceptable ».

« Nous sommes convaincus que nos êtres chers qui ont été assassinés ne peuvent pas encore reposer en paix, que nous devons faire quelque chose pour eux (…), pour expliquer ce qu’ils ont souffert et réclamer justice pour eux  », a assuré le lauréat, cité par la Fondation Edelstam.

La sentence condamnant Ríos Montt à 80 ans de prison a été annulée par la Cour Constitutionnelle. Le militaire affrontera un nouveau procès pour génocide le 5 janvier 2015.

Navigation

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017