¡ La autonomía no se vende, se defiende !

Après plusieurs jours de dialogue avec le Conseil supérieur universitaire (CSU), s’est achevé le 1er octobre le blocage de l’Université de San Carlos (USAC) par les Étudiants pour l’autonomie (EPA). L’université publique a été le siège des revendications du collectif EPA pendant 52 jours, qui lutte contre la privatisation de la USAC et pour l’éducation publique.

Le 8 septembre dernier, les membres d’EPA, accompagnés d’organisations sociales et paysannes, d’enseignants et de travailleurs de la USAC, ont marché depuis la 6ème avenue du centre historique de la capitale, où s’est fait assassiner, le 20 octobre 1978, le dirigeant étudiant Oliverio Castañeda de León, jusqu’à la maison présidentielle. Ils exigeaient du président Colom qu’il alloue à l’USAC les 5% du budget national prévus dans la Constitution, avant de se rendre à la Cour constitutionnelle pour protester contre une décision portant atteinte à l’autonomie universitaire(1). Les causes à l’origine du blocage se sont accumulées au cours des années : des discussions avec les autorités de l’USAC avaient déjà abouti à des promesses, jamais tenues. L’EPA proteste également contre l’augmentation des frais universitaires et la mise en place d’un examen d’entrée, contraires aux principes d’une éducation pour tous.

Malgré le soutien de plusieurs organisations sociales, les grands médias nationaux ont, sans grande surprise, profité de l’occasion pour criminaliser EPA, dans une campagne diffamatoire mettant seulement en avant les préjudices causés par la fermeture de l’université, et en présentant le CSU et l’Association des étudiants universitaires (AEU) –opposants au blocage– comme « les bons de l’histoire »(2).
Un terrain d’entente a été trouvé avec la création d’une table de travail où se discuteront le processus des élections universitaires et la représentativité des étudiants. De plus, une assemblée sera organisée pour la récupération de la représentation étudiante, entre les mains des actuels membres de la AEU. Enfin, il n’y aura pas de poursuite juridique ou administrative contre les étudiants d’EPA, de la part des autorités de l’USAC.

1. Une décision de la CC de 2007 réduisait les votes des étudiants dans l’élection des Conseils dirigeants de la USAC, avec le soutien du CSU.
2. Voir communiqué EPA du 16 septembre (en español).

Navigation

AgendaTous les événements

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018