Exposition photographique à Huehuetenango et remise de la sentence pour génocide

JPEG - 40 ko
Remise du livre compilant la sentence pour génocide

Le matin du 18 septembre dernier, l’église de San Mateo Ixtatán a accueilli l’exposition de photographies organisée par l’Association pour la Justice et la Réconciliation – AJR. Hommes, femmes et enfants sont venus commémorer la perte de leurs proches tués pendant la dictature militaire de Ríos Montt. Les communautés de Puento Alto (municipio de Barillas), Petanac (San Mateo Ixtatán) et Yulaurel (Nentón), ont en effet été victimes de violents massacres durant le mois de juillet 1982. Des membres des trois communautés se sont rassemblés en cette occasion, et l’exposition sera ensuite déplacée dans ces villages victimes de massacres comme l’exposition Mémoire historique Ixile (réalisée par Alexandra Marie du Collectif Guatemala).

A l’issue de la commémoration, les membres de l’AJR ont présenté devant l’assemblée leur travail, leur recherche et les motifs de leur lutte pour la récupération de la mémoire historique. Le président de l’AJR, Benjamín Manuel Jeronimo, de Rabinal, a remis aux membres de la communauté une copie de la sentence prononcée le 10 mai dans le procès pour génocide.

La foule présente lors de cet évènement nous rappelle combien le souvenir des personnes disparues est vif, ainsi que l’importance de la mémoire à la fois pour les survivants des violences mais aussi pour les futures générations. Cette exposition s’affiche donc comme un accomplissement majeur en faveur de la mémoire, de la justice et de l’identité des communautés autochtones du département de Huehuetenango.

Le livre de la sentence complète regroupe en 668 pages tous les témoignages et expertises du procès pour génocide et crimes contre l’humanité, contre Ríos Montt et Rodríguez Sánchez. Il est aussi remis dans les autres régions de l’AJR, en Ixil, Ixcán, à Rabinal et Chimaltenango, et malgré l’annulation illégale de celle-ci -par la Cour Constitutionnelle, et rappelons-le, pour vice de procédure approuvé par 3 des 5 magistrats, CALDH et AJR insistent sur l’importance de sa valorisation et sa diffusion, qui est un témoignage de l’Histoire enfin écrite.

La sentence avait été remise le jour de la Dignité Ixil, le 22 juin dernier, aux trois mairies indigènes à Nebaj (voir article en espagnol sur le blog d’ACOGUATE).

Navigation

AgendaTous les événements

juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017