Edito

Les pays d’Amérique centrale sont les plus violents de la planète. A l’exception du Costa Rica ils ont été soumis quasiment sans interruption à la tyrannie des caciques et de l’armée au profit du capital international, essentiellement Nord-américain. Les récents événements du Nicaragua ainsi que la chute de Somoza ont certes entraîné une accentuation de la répression du pouvoir militaire contre le peuple guatémaltèque, mais aussi, ont fait naître un grand espoir en Amérique centrale, car ces événements ont réussi à démontrer qu’une rébellion populaire peut arriver à vaincre une armée si puissante soit elle. Le Front démocratique contre la répression, organisme civique, lutte au Guatemala même, contre la répression brutale qui s’abat en ce moment sur le pays. Le Collectif de Solidarité avec le Guatemala a entrepris, en imprimant ce premier bulletin, la tâche urgente de dénoncer en France la violence du pouvoir et de l’armée au Guatemala et l’élimination systématique de tous ceux qui aspirent à la justice et à la démocratie. Soutenez, avec nous et pour nous, la cause de l’humanisme contre la barbarie.

PNG

Navigation

AgendaTous les événements

août 2017 :

Rien pour ce mois

juillet 2017 | septembre 2017