Confirmation du jugement de Choatalúm, première condamnation pour disparition forcée au Guatemala

Le 6 avril 2010 a été ratifiée la condamnation à 150 ans de prison de l’ancien comissionado militaire Felipe Cusanero, la première personne jugée pour disparition forcée au Guatemala. Cusanero a été condamné le 30 août 2009 par le Tribunal de Chimaltenango pour la disparition forcée de six personnes originaires de la communauté de Choatalúm, San Martín Jilotepeque, département de Chimaltenango, entre 1982 et 1984*, jugement duquel il avait fait appel. Les organisations de droits de l’Homme et les familles des victimes se sont montrées satisfaites de la ratification de la condamnation, cependant, ils restent en attente de savoir où se trouvent les restes de leurs parents disparus afin de leur donner une sépulture digne. Le CALDH (Centre d’action légale pour les droits de l’Homme) et l’organisation des Familles des détenus et disparus au Guatemala considèrent que cette condamnation doit servir d’exemple pour de nombreux cas similaires qui restent sans jugement.

* Voir Solidarité Guatemala n° 187, septembre-décembre 2009.

Navigation

AgendaTous les événements

juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017