90 ans de prison pour l’incendie de l’Ambassade d’Espagne

Le 9 janvier, la Procureure Hilda Pineda a affirmé que le massacre avait été « planifié » et « coordonné » par les agents de la Police Nationale Civile, sous les ordres de l’unique accusé du procès : Pedro García Arredondo, ancien chef du 6ème Commando de la Police Nationale. « Ce ne fut ni une coïncidence, ni un accident », a-t-elle ajouté, tout en requérant une peine de 30 ans d’emprisonnement pour chacune des 37 victimes, ainsi que 80 années supplémentaires pour tentative de meurtre sur les deux survivants, soit une peine totale de 1240 ans de prison.

Le 19 janvier 2015, Pedro García Arredondo a finalement été condamné à 90 ans de prison, mettant un point final à l’un des procès les plus emblématiques relatif au conflit armé interne au Guatemala.

Navigation

AgendaTous les événements

juin 2017 :

Rien pour ce mois

mai 2017 | juillet 2017